Le groupe avait l’intention de passer ses vacances à Cannes.

La France est sous le contrôle strict du coronavirus – mais ce message ne semble pas avoir filtré jusqu’au groupe qui a tenté de voler en jet privé pour des vacances à Cannes.

La police locale a rencontré l’avion, qui venait de Londres, à l’aéroport de Marseille et a refusé l’entrée aux 10 personnes à bord.

Tous les voyages non essentiels en France sont interdits depuis le 17 mars et à partir du 6 avril, toute personne entrant en France doit avoir un certificat de voyage international établissant que son voyage est essentiel.

Le groupe de sept hommes âgés de 40 à 50 ans et de trois femmes âgées de 23 à 25 ans était à bord d’un jet privé cartographié à Londres par un Croate prétendant travailler dans le domaine de la finance et de l’immobilier.

“Ils venaient en vacances à Cannes et trois hélicoptères les attendaient sur le tarmac”, a déclaré le chef du service de la police des frontières de Marignane (Bouches-du-Rhône) aux médias locaux.

“Mais nous leur avons notifié qu’ils n’étaient pas autorisés à entrer sur le territoire national et ils sont partis quatre heures plus tard.”

Une source proche de la police a déclaré à BFMTV qu ‘”ils ont essayé de faire usage de leurs connexions, ils ont passé quelques coups de téléphone” avant de finalement retourner à Londres en avion, à l’exception d’un passager qui a pris un autre jet privé pour l’Allemagne.

Le groupe avait pris des dispositions pour que trois hélicoptères les récupèrent à l’aéroport, les hélicoptères ont également été refoulés et les pilotes condamnés à une amende pour des déplacements non essentiels.

L’avion a été arrêté samedi, mais l’incident a été rendu public jeudi par la police française, avec un avertissement selon lequel ils porteront une attention particulière aux jets privés dans les prochains jours.

Toute personne entrant sur le territoire français a désormais besoin d’un attestation de déplacement internationale et les personnes voyageant avec des transporteurs commerciaux peuvent être invitées à présenter leur certificat lors de l’embarquement, ainsi qu’à la frontière française.

Les citoyens français et leurs enfants sont autorisés à rentrer dans le pays, mais les étrangers ne sont autorisés que dans certaines circonstances.

Ceux-ci sont

  • Les personnes qui ont leur résidence principale en France. Cela n’inclut PAS les propriétaires de résidences secondaires. Les ressortissants de pays tiers devront présenter un visa ou une carte de séjour tandis que les ressortissants de l’UE (qui à cette fin incluent toujours les Britanniques) n’ont pas besoin de preuve de statut de résident.
  • Les personnes qui ont leur résidence permanente dans un autre pays européen et qui voyagent à travers la France pour rentrer chez elles
  • Travailleurs de la santé engagés dans des soins liés aux coronavirus
  • Transporteurs de marchandises commerciales tels que les chauffeurs de camion et les équipages de conduite
  • Personnel diplomatique
  • Travailleurs transfrontaliers. Ainsi, par exemple, si vous vivez en France mais travaillez en Suisse, vous pourrez toujours voyager dans les deux sens.

Les autorités françaises et britanniques ont déjà clairement indiqué que les déplacements vers des résidences secondaires en France ne sont pas considérés comme des «déplacements essentiels» en vertu des règles de verrouillage.

Il y aura des contrôles de police et des barrages routiers supplémentaires ce week-end, car les Français sont invités à ne pas voyager pour voir des amis et des parents pendant le week-end de Pâques.