Si vous signez un bail et que l’une des exigences est d’avoir une assurance, vous vous demandez peut-être : Qu’est-ce que l’assurance des locataires ? Si c’est le cas, sachez que vous n’êtes pas seul.

Toutefois, il y a une raison pour laquelle tant de personnes souscrivent une assurance locataire et que de nombreux propriétaires la recommandent ou l’exigent. Pour sécuriser vos biens et réduire les risques de perte, il est essentiel de tout savoir sur ce que couvre l’assurance locataire.

Qu’est-ce que l’assurance des locataires ?

L’assurance des locataires est une police d’assurance destinée à protéger les personnes et les biens se trouvant à l’intérieur d’une propriété louée. Alors que votre propriétaire concentre son assurance sur le bâtiment lui-même. Il peut potentiellement avoir une certaine responsabilité s’il n’était pas bien entretenu.

Tandis que la responsabilité de ce que vous faites personnellement dans votre appartement peut vous incomber. Si un vol ou une catastrophe naturelle, comme un incendie, se produit, vous perdrez vos biens. L’assurance des locataires réduit par la suite l’impact de la perte dans un tel cas.

Pourquoi avoir besoin d’une assurance locataire ?

L’assurance des locataires couvre généralement trois éléments :

  • votre responsabilité en cas de blessure d’une personne dans la location,
  • vos biens personnels en cas de vol ou de destruction de la propriété,
  • et une assistance de plus appelée « frais de subsistance supplémentaires » pour vous aider à payer un hôtel pendant que votre logement locatif est réparé.

Bien qu’il ne soit pas légalement obligatoire d’avoir une assurance locataire dans aucun État, votre propriétaire peut exiger un certain niveau de police dans le cadre du bail de l’appartement ou de la maison. La situation dépend principalement de l’endroit où vous vivez. A noter que cette assurance vous protège contre les poursuites judiciaires si quelqu’un est blessé dans votre logement et protège vos biens en cas de sinistre.

Lire aussi  Qu'est-ce que l'outil NewRetirement ?

Les propriétaires ne veulent pas être confrontés à une situation de responsabilité comme l’éclatement de tuyaux entraînant une inondation. Il peut donc être avantageux d’avoir sa propre couverture d’assurance combinée à celle de votre locataire pour éviter les réclamations juridiques. Par la suite, vous pouvez ainsi vous concentrer sur la réparation ou le remplacement des objets. A noter qu’une assurance vie peut servir de solution pour un investissement alternatif efficace.

Que couvre l’assurance des locataires ?

Les polices d’assurance des locataires préciseront les risques couverts, comme :

  • les pertes dues au feu ou à la fumée, à la foudre, aux tempêtes de vent,
  • certains types de dégâts des eaux causés par des tuyaux cassés,
  • et d’autres sources internes.

La plupart des polices ne couvrent pas les inondations extérieures, comme les crues soudaines dues aux ouragans ou à d’autres pluies torrentielles. De même que la plupart ne couvrent pas non plus les dommages causés par les tremblements de terre. De plus, l’assurance des locataires ne couvre généralement pas les pertes dues à des infestations de parasites comme les punaises de lit.

Quant à ce qui sera remplacé, cela dépend de la valeur des biens perdus, de votre couverture et d’autres facteurs comme votre franchise et le plafond de votre assurance.

Combien d’assurance locataire faut-il souscrire ?

Lorsque vous envisagez de souscrire une assurance locataire, commencez par télécharger l’une des nombreuses applications qui vous permettent de faire l’inventaire de vos biens. Nombre d’entre elles vous permettent :

  • de répertorier vos biens,
  • de saisir leur âge,
  • d’enregistrer les dommages existants et d’obtenir une valeur approximative.

Si vous ne savez pas quelle application choisir, pensez à demander à l’assureur contacté. Le fait d’avoir des documents qu’il reconnaît peut vous aider à déposer une demande d’indemnisation si jamais vous en avez besoin.

Lire aussi  L'importance d'enseigner la gestion de l'argent aux jeunes

Un agent d’assurance peut vous aider à réfléchir à ce que vous voudriez recevoir si ces objets sont détruits. Par exemple, certaines assurances plafonnent le montant qu’elles couvrent pour les articles de grande valeur comme les bijoux et les appareils électroniques.

Si vous souhaitez obtenir un devis personnalisé qui vous aide à remplacer ces articles, vous pouvez en faire la demande. D’autre part, si vous pensez que vos biens ne valent pas grand-chose, vous pouvez refuser de payer les frais d’assurance des locataires, à moins qu’ils ne soient exigés. Dans ce cas, vous pouvez obtenir le minimum requis par votre propriétaire.

Assurance locataire

Combien coûte l’assurance des locataires ?

Bien que les coûts varient, la police d’assurance moyenne des locataires n’est que de 15 euros par mois. Comme les événements conduisant à une réclamation sont peu probables, les coûts de l’assurance des locataires restent assez abordables. Bien qu’il existe des moyens de réduire encore plus votre facture.

Lorsque vous choisissez une police d’assurance pour les locataires, les coûts de l’assurance dépendent de quelques facteurs.

  • Tout d’abord, vous choisissez votre franchise, c’est-à-dire le montant que vous paieriez en cas de sinistre avant que l’assurance ne prenne effet. Une franchise plus élevée réduira le risque pour l’assureur, de sorte que votre police sera moins chère. A noter qu’il est nécessaire de trouver des moyens pour faire fructifier son argent afin de bien régler ses frais d’assurance mensuels.
  • Ensuite, vous choisirez une limite maximale : c’est le maximum que la police paiera puisque le coût des biens personnels peut varier considérablement. Si vous savez que vous avez des articles coûteux, vous pouvez choisir une autre limite maximale. Enfin, chaque police précise si votre remboursement se base sur la « valeur réelle en espèces » ou sur le « coût de remplacement » de vos biens. Les polices en valeur de remplacement sont plus coûteuses, car le remplacement d’articles neufs que vous avez depuis longtemps coûtera plus cher que leur valeur réel.
Lire aussi  Comment réduire la dépendance financière pour son travail ?

Comment trouver une assurance locative abordable ?

  • Demandez à votre propriétaire si ses anciens locataires ont eu de bonnes expériences avec une entreprise particulière. Renseignez-vous sur ce que l’assurance des locataires couvre dans ses polices.
  • Demandez des devis en ligne en fonction de l’inventaire de votre maison, des exigences de votre propriétaire et de vos propres préférences. Par exemple si vous préférez la valeur réelle en espèces ou le coût de remplacement.
  • Comparez les offres de diverses entreprises : pour un processus plus rapide, passez par l’un des sites qui demandent plusieurs devis de différentes compagnies.

⭐Comment puis-je savoir quel est le montant de l'assurance locataire à souscrire ?

Déterminez la valeur de ce que vous possédez et votre budget actuel. Si vous perdiez tout ce que vous possédez, auriez-vous assez d'argent pour le remplacer ? La meilleure façon d'évaluer le montant de l'assurance locataire dont vous avez besoin est de faire l'inventaire de tout ce que vous possédez, d'en déterminer la valeur et de choisir une couverture qui vous couvrira en cas de perte.

⭐La loi exige-t-elle une assurance pour les locataires ?

Aucun État n'exige d'assurance des locataires par la loi, mais il est fortement recommandé de l'obtenir pour éviter le risque de perte et pour s'assurer que vous êtes couvert contre d'éventuelles poursuites judiciaires.

⭐Comment puis-je réduire les frais d'assurance de mon locataire ?

Vous pouvez réduire vos primes d'assurance de plusieurs façons. Par exemple, en augmentant votre franchise, vous pourrez régler vous-même les petits problèmes, mais vous paierez une prime moins élevée. Vous pouvez également réduire les coûts en faisant le tour du marché et en trouvant un prix plus compétitif auprès d'un autre assureur.

 

Avis et Commentaires